Intégration Psychédélique

IMPORTANT : Je ne fournis pas de substances. Je n'encourage pas non plus la participation à des activités illégales, y compris l'achat et la consommation de substances illégales. Conformément aux normes éthiques et légales, je ne référe ni n'assiste mes clients dans la recherche de prestataires de thérapie psychédélique «souterraine». J'utilise une approche de réduction des méfaits pour fournir une éducation, améliorer la sécurité et aider à intégrer les expériences après coup.

L'intérêt des psychédéliques ?

 Si vous n'êtes pas familier avec l'approche des psychédéliques ou si vous souhaitez en apprendre d'avantage je vous invite à regarder cette vidéo. 

➤ Je parle ici des champignons hallucinogènes, et plus particulièrement ceux à psilocybine, mais les bénéfices des autres psychédéliques, bien que différents dans leurs effets et leurs approches restent aussi intéressants et similaires. 

➤ La prestation d'intégration psychédélique que je vous propose est donc ouverte à la suite de toutes expériences réalisées avec des psychédéliques. 

➤ Mon expérience m'a d'avantage rapproché des champignons hallucinogènes, étant une substance naturelle et travaillant déjà régulièrement avec la mycothérapie par ailleurs. C'est donc dans ce domaine que je serais en mesure de vous apporter un maximum d'informations, à titre de prévention, mais aussi pour un soutient suite à une expérience.

En quoi consiste une intégration ?

➤ Je propose un accompagnement à l’intégration d’expériences psychédéliques.

➤ Ces expériences sont souvent intenses et parfois génératrices de confusion. Il s’agit d’un processus tout à fait normal qui peut faire partie d’un chemin de guérison. Cependant il n’est pas toujours facile de donner du sens à ce qu’on a vécu, de le mettre en lien avec d’autres éléments de notre vie, et de ramener dans notre parcours et dans notre quotidien ce à quoi on a pu avoir accès.

➤ Cet accompagnement est là pour vous aider à ne plus vivre cette expérience uniquement comme spectateur, mais comme quelque chose de pleinement intégré à votre vie.

➤ Encore une fois je n’encourage pas la consommation de substances psychédéliques, actuellement illégales en France. Par contre, étant donné qu’elle existe en dépit des lois actuelles, il est nécessaire de pouvoir proposer des services d’intégration psychédélique adaptés aux personnes concernées.

Je suis membre de L’AFUSE (Association Francophone pour l’Utilisation Spirituelle des Enthéogènes)

Intégration Psychédélique

Le déroulement d'une consultation

intégration Psychédélique

➤ S’il s'agit d'une première consultation, je vous pose avant tout quelques questions afin d'établir votre profil, ainsi que vos éventuels antécédents, que ce soit en termes de traitement médical, de consommation de substance (licite ou illicite), ou de traumatismes psychologiques. 

➤ Nous reviendrons ensuite sur les conditions de votre expérience, pour déterminer si celle-ci a été faite dans un cadre adapté et sécurisant. Si ce n'est pas le cas, nous reverrons ensemble comment limiter les risques et favoriser une expérience sans encombre. 

➤ Une fois ce cadre établi, nous pourrons nous concentrer sur le récit de votre expérience. Sous forme d'échanges bienveillants, je vous aiderais à analyser ce que vous avez vécu. 

➤ Régulièrement au cours de la discussion nous ferons des petits récapitulatifs, visant à tirer une leçon, ou plutôt des clés, utile dans votre quotidien. L'objectif est de comprendre pour ensuite appliquer ce que l'on a compris de façon concrète.

Prendre RDV

« Manifeste pour une utilisation spirituelle des psychédéliques »

O.Chambon (psychiatre), S. Schillinger (Ecrivain et conférencier)

➤ La spiritualité est une part essentielle de l’être humain, à côté de la part physique, émotionnelle et mentale, et elle doit être prise en compte dans toute prise en charge, médicale ou psychique ;

➤ Les bénéfices thérapeutiques des psychédéliques ont été prouvés scientifiquement pour de nombreuses affections physiques et psychiques (addictions, trouble post-traumatique dépressions résistantes, détresse existentielle en fin de vie, etc…). Leur sécurité d’utilisation dans un cadre médical a elle aussi été prouvée par de nombreuses études. Nous demandons que le pouvoir politique légifère afin que la population générale puisse dès maintenant, au plus vite, profiter de ces « super-médicaments » qui peuvent littéralement sauver des vies et/ou en améliorer grandement la qualité. Mais nous avons aussi pu observer l'incomplétude des approches thérapeutiques quand celles-ci se cantonnent au domaine physique ou psychologique et restent dénuées de considérations spirituelles.

➤ En effet, chez les sujets sains aussi, l’intérêt des psychédéliques est immense.  Il concerne le développement spirituel. La recherche a démontré que les psychédéliques (enthéogènes) permettent l’accès à une spiritualité tout à fait réelle, aussi profonde et de même nature que celle des expériences mystiques spontanées ou liées à une pratique spirituelle sans prise de substances.

➤ La branche de la science la plus avancée actuellement est dite « post-matérialiste ». Elle montre que la Conscience est première dans l’Univers, et que la matière et l’énergie n’en sont que des dérivés secondaires ; les psychédéliques permettent une reconnexion à cette Conscience et à ses champs différenciés et constituent donc une composante essentielle pour une future « médecine de la conscience », proposant une redéfinition moderne de la « spiritualité ».

➤ Les grands mystiques à l’origine même des religions ont, pour la plupart, bénéficié de la consommation de plantes ou de champignons psychédéliques, qui ont joué un rôle essentiel dans les révélations qu’ils ont connues puis rapportées.

➤ Les cultes à mystères de l’antiquité grecque (surtout ceux d’Eleusis et de Dionysos) s’accompagnaient de la consommation de psychédéliques et ont influencés la pensée de nombreux tragédiens et philosophes grecques ou romains majeurs à l’origine de notre pensée occidentale, dont Platon, Socrate, Sophocle, Euripide, Aristote, Épicure, Plutarque , Marc-Aurèle et Cicéron.

➤ Les premiers chrétiens, dans les deux premiers siècles après Jésus-Christ (paléo-christianisme) consommaient aussi des psychédéliques lors de l’Eucharistie, dans la continuité des cultes à mystères grecques (surtout dans la lignée des cultes dionysiaques), et proposaient donc encore un rapport direct, non intermédié, avec le divin.

➤ Le droit fondamental d’explorer sa propre conscience devrait être inaliénable, quel que soit le moyen utilisé, dont la consommation des psychédéliques ; et ce, tant que l’on ne met la vie de personne en danger, ni la sienne ni celle des autres. Or, il bel et bien été démontré que les psychédéliques étaient bien moins nocifs que l’alcool, la cigarette, les benzodiazépines et plein d’autres produits légaux, tout en ayant de bien plus grands bénéfices, à la fois pour l’individu et pour la société.

➤ Le droit fondamental de pratiquer une religion devrait lui aussi être inaliénable, quel que soit le moyen utilisé pour le culte, dont la consommation des psychédéliques.  Aux Etats-Unis, il existe d’ailleurs déjà des églises légales autour de la consommation rituelle de l’ayahuasca (Santo Daime), du peyote (Native American Church) et même (bien que ce ne soit pas à strictement parler un psychédélique) du cannabis.

➤ Vu l’état de souffrance actuel du monde (inégalités, prédation, concurrence-compétition, peur de l’autre, quadruple crise économique, politique, écologique, et sanitaire), et vu le besoin de sens et de spiritualité de nos contemporains, nous demandons l’autorisation de consommation des psychédéliques, pour les biens portant n’ayant pas de contre-indication médicale, dans au moins l’un de ces trois cadres spirituels : (1) des centres de retraite spirituelles, où des personnes seraient accompagnées individuellement dans un cadre rituel et sécurisé pendant leur expérience  psychédélique , et pourraient revenir régulièrement, pour réaliser une authentique « trajectoire spirituelle assistée par psychédéliques » , chaque participant restant libre de l’interprétation de son expérience ; ou bien, (2), des lieux spéciaux d’ initiations psychédéliques, des « temples psychédéliques », dans lesquels des associations spirituelles non dogmatiques pratiqueraient collectivement ce que l’on pourrait nommer des  « Cultes à Mystère Modernes » ; ou enfin (3) des néo-églises centrées autour de l’ « Eucharistie psychédélique » communautaire , sans doctrine  prédéfinie ou contraignante, sans forcément de « hiérarchie », permettant ainsi un partage et un échange en groupe de l’expérience spirituelle.

➤ Ces droits que nous réclamons s’accompagnent bien sûr de devoirs, tant pour les accompagnants que pour les « accompagnés », tant pour les « mystagogues » que pour les « mystes » : comme pour le « code de la route, la consommation doit être précédée d’une sensibilisation aux risques des approches uniquement "récréatives", et d’une pédagogie approfondie et aussi complète que possible sur les "bonnes pratiques" à respecter

➤ Pour aller plus loin dans la réflexion à ce sujet, voici les liens de trois vidéos publiées sur YouTube, contenant un dialogue entre Stephan Schillinger et Olivier Chambon, développant un certain nombre d’arguments en faveur de l’utilisation spirituelle des psychédéliques :

https://www.youtube.com/watch?v=jLa81FW69x0&t=1s

https://www.youtube.com/watch?v=3giOegNb0e8&t=1s

https://www.youtube.com/watch?v=-nI2CthVEUM


 

Ma Playlist dédiée

à l'accompagnement psychédélique