Après la consultation

Votre objectif

Après notre rendez-vous, il est important que vous adoptiez une attitude responsable, avec détermination et volonté. 

Votre objectif est simple : tout faire pour mettre en œuvre un maximum de conseils avant le rendez-vous de suivi s’il a été fixé, ou au plus tôt pour que vous puissiez retrouver votre bien être. De cette façon nous pourrons véritablement travailler en collaboration à trouver la meilleure piste pour vous aider. Savoir ce qui fonctionne ou non, quelle poursuite donner…

En revanche, il n’est pas nécessaire de se mettre une pression inutile ! Chaque changement demande du temps, et celui-ci dépendra de chacun. Faites les choses à votre rythme, mais faites-les ! Je ne saurais pas là pour vous punir lors du prochain rendez-vous, votre santé ne regarde que vous. Seulement c’est une perte de temps pour vous et pour moi si vous n’appliquez aucuns des conseils établis ensemble avant de revenir me voir. Il est essentiel de vous prendre en main et de devenir acteur de votre santé.

Je reste tout de même présent pour vous par mail et par téléphone pour répondre à vos interrogations, vos doutes… Et je serais ravis d’avoir des retours de vote part afin de savoir où vous en êtes.

La crise curative 

Les réactions de nettoyage et de détoxication font partie du processus de guérison du corps. Elles sont des signes que le corps s'ajuste. Cette période d'élimination des toxines est parfois appelée « la crise curative ». Pendant cette période certaines parties du corps contribuent à accélérer le processus d’élimination. 

La crise curative n'est pas systématique et elle peut être variable d'un individu à l'autre. Cela peut vous dérouter, mais le corps se nettoie,il s'agit d'une « rénovation », d'un processus d'élimination pour extraire et épurer toutes les toxines accumulées. 

Par exemple, en cas de maladies ou de douleurs chroniques, la crise peut « réveiller » des douleurs du passé que l'on croyait terminées : ce sera l'occasion pour le corps de se guérir d'une façon permanente. La crise peut donc se traduire par une aggravation des symptômes dans un premier temps avant de constater une amélioration, puis la disparition totale des symptômes.

La plupart du temps, plus le niveau d’encrassement est élevé, plus la crise est d’intensité forte.

Il n'y a aucune crainte à avoir, juste à prendre conscience que le corps travaille à sa guérison en remplaçant l’ancien par du neuf. Le processus d’élimination peut ramener de vieux problèmes d’une façon telle que quelqu’un peut facilement être inspiré à vivre une vie totalement différente pour ainsi en finir avec de vieux schémas de vie. Les réactions autant physiques que mentales qui peuvent découler d'une crise curative indiquent généralement qu'un travail profond est en cours.

Tout au long de ce processus, des symptômes désagréables peuvent apparaître, par exemple :

  • Un état de fatigue général.
  • Des malaises et des douleurs comme des maux de tête, un mal de dos ou aux articulations

  • Des décharges au niveau de la peau, des sueurs plus abondantes et des odeurs corporelles, une mauvaise haleine
  • Une envie fréquente d’uriner, de la diarrhée ou de la constipation.
  • De la fièvre ou une sensation de froid.
  • Un arrêt temporaire des menstruations ou un déclin du désir sexuel.
  • De l’irritabilité mentale, des rêves agités.

Cela peut durer de quelques heures à quelques jours en fonction de ce qu'il y a à évacuer et de la modification du schéma d'information à réaliser. C’est un état transitoire à ne pas redouter, simplement être patient et à l’écoute de soi. Ces crises ne doivent donc pas être étouffées mais surveillées, car si elles sont trop violentes, elles pourraient endommager les émonctoires.

Cependant, vous devez apprendre à reconnaître le langage de votre corps. Une toux persistante, une douleur tenace, du sang dans les selles ou les urines, etc… Ce sont tous des signes pour lesquels une visite chez le médecin s'impose

Si vous êtes perdu, en ne sachant pas quoi faire n’hésitez pas à me contacter ou à vous rendre chez le médecin. Je vous rappelle que je suis là pour vous suivre et adapter mes conseils en fonction de vos retours, ne restez pas dans votre coin à douter.

Crise curative